DÉCOUVREZ CANNES DESTINATION

Présentation de Cannes

Du modeste village de pêcheurs à la cité balnéaire et culturelle mondialement connue, Cannes s'est forgé une histoire singulière, faite de passions et de rencontres opportunes comme dans les plus belles histoires d'amour. Cannes, « village mondial » d’exception est un écrin de sable doré, avec une baie de rêve bordée par les îles de Lérins, un décor idéal, que vous veniez à titre professionnel ou privé.

Venez vivre l’expérience Cannes, à travers son histoire et celle de son mythique Festival. Plages, shopping, découverte des îles, vie festive, authentique et culturelle…Ici, tout y est réuni, sans oublier les excursions qui vous emmèneront visiter les villages perchés de l’arrière-pays et admirer des panoramas à vous couper le souffle.


A Cannes, vous avez rendez-vous avec l’art de vivre dans toutes ses dimensions.

Les moments clefs de l'histoire cannoise :

Les premiers touristes
Les historiens situent la présence des premiers occupants un siècle avant JC. Les Ligures, ce peuple transalpin qui domine l'extrémité occidentale du monde connu de l'époque, s'installent sur un promontoire, l'actuel Suquet, et y érigent un oppidum ou camp fortifié. Aucun vestige archéologique n'atteste de l'occupation du site par les Ligures, ces barbares comme les nommera plus tard le géographe grec Strabon. Portons notre regard vers la mer pour trouver traces de ces premiers touristes.




Les îles de Lérins
Plus que la côte, ce sont les îles de Lérins qui attisent la convoitise de cette colonie maritime. Havres naturels pour les navigateurs en provenance de l'ouest, Lero et Lerina, aujourd'hui Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, constituent le dernier mouillage sûr avant Antipolis, la future Antibes. Une campagne de fouilles dans les années 70 et 80 mettra à jour le gisement archéologique le plus riche de l'archipel, exhumant les restes de l'oppidum Vergoanum sous la terrasse du fort royal de Sainte-Marguerite. Lérins, Lero, Lerina, des noms qui prennent  racine avec Lêron et Lérine, deux entités locales vénérées par les navigateurs de passage.




L'époque romaine
Conquérants s'il en est, les Romains ont vent de l'importance stratégique de cet archipel et ne tardent pas à fortifier une acropole sur la grande île, à l'emplacement de l'actuel fort royal. En débarquant à Sainte-Marguerite, vous pouvez admirer les restes d'une ancienne villa romaine. Bien d'autres vestiges sont visibles dans l'île, mais aussi sur la côte, notamment sur la butte de Saint-Cassien, site antique le plus important de Cannes. La cité s'organise et entretient des relations commerciales florissantes avec les parties centrales et sud de l'Italie. Quand une catastrophe naturelle ouvre un nouveau chapitre de l'histoire locale.

La légende de Saint-Honorat
A la fin de l'empire romain, l'Eglise chrétienne évangélise l'Europe. L'ermite Saint Honorat fonde un monastère sur l'île qui portera son nom. Son aura est telle que l'abbaye devient un centre spirituel chrétien où viennent se former de grands évangélisateurs, dont Patrick, le Saint Patron de l'Irlande. Pas de mythe sans légendes : celle des amandiers de Sainte-Marguerite qui auraient eu la bonté de fleurir chaque mois pour offrir à Marguerite une visite mensuelle à son frère Honorat, et celle d'un raz-de-marée, bien réel, que le moine aurait appeler de ses prières pour éradiquer les serpents de l'île.

La période moderne
Ce précipité d'histoire cannoise nous propulse directement du Moyen Âge, qui scelle l'importance du Suquet dans la défense du site, jusqu'à l'Ancien Régime, marqué par la peste en 1520 et les rivalités entre les seigneurs locaux et les Aragonais. Ce n'est qu'en 1481 que Cannes et la Provence sont intégrées au royaume de France. Les îles de Lérins passent aux mains des Espagnols en 1635, pour retourner rapidement sous bannière française. Erigé par Vauban peu après, le fort de Sainte-Marguerite sera aussi une prison utilisée par tous les régimes. Son pensionnaire le plus célèbre : le "masque de fer" qui y "séjournera" onze longues années.

Lord Brougham
Chaque princesse a sa bonne fée. Elle prendra les traits d'un grand Chancelier d'Angleterre, Lord Henry Brougham and Vaux. En décembre 1834, en route vers l'Italie pour faire visiter la botte à sa fille Eléonore-Louise, Lord Brougham fait escale à Cannes. Le charme opère : la baie, le massif de l'Estérel, les îles, la douceur provençale,....en quelques années, le village de pécheur se transforme en cité balnéaire courue par la bonne société londonienne. Cannes entame alors une grande histoire d'amour avec le monde entier.



 

Cannes is yours

Charte only Cannes
Charte only Cannes

La marque "Only Cannes" pour les établissements adhérents à notre charte qualité-fiabilité ; laissez vous guider : elle vous garantira un accueil chaleureux et un niveau élevé de service, au juste prix. Vous pouvez nous faire confiance, le carnet d’adresses édité par l’Office du Tourisme vous ouvrira le meilleur de Cannes.

Voir la charte

Voir la liste des adhérents